Bureaux L, bureaux pour des agriculteurs à Liposthey

Prix de la première œuvre Le Moniteur 2011

« Réparer l’existant / Evoquer le Déjà Là »

En parcourant les routes longilignes de la région landaise, une image frappe l’esprit des voyageurs, celle des séquences répétitives des pins qui les longent. Le rythme changeant des arbres sous les effets de la cinétique trouble les sens au même titre que des variations musicales.
C’est ce sentiment primitif qui est à la base du projet, situé au cœur de la forêt landaise: retrouver l’alternance des troncs de bois qui s’alignent, et laissent ou non passer la lumière et les vues.

Le projet s’inscrit au cœur d’un domaine agricole familial constitué de champs et d’entrepôts disposés de manière anarchique au fil des extensions successives. De manière à donner une cohésion à cet ensemble désordonné, il s’agissait de constituer un élément fondateur au cœur du domaine, redonnant simplicité et ordre au tout.

Le bâtiment, en bordure d’autoroute, se définit à travers sa structure en bois clairement exposée vers l’extérieur. La façade ainsi constituée de modules structurels répétitifs produit des reflets changeants sous les effets de la lumière, eux-mêmes accentués par la vision en mouvement depuis la route.
Les bâtiments existants étants réalisés par le même charpentier, l’utilisation du bois était évidente. Sa présence en tant qu’élément fondateur fut volontaire: réutiliser un élément déjà présent dans un dessein différent: la structure n’est plus bardée de métal mais se dévoile pleinement.
L’utilisation du bois fait ici appel à l’intelligence constructive mais la dépasse, elle va au-delà de la simple contrainte gravitationnelle afin de rendre lisible un langage architectural, support de poésie et d’émotion pour ceux qui le parcourent.

A l’intérieur, le volume central de l’entrée en double hauteur connecte l’ensemble des espaces de travail. Simples et lumineux, ceux-ci sont séquencés par des vues vers les champs et les paysages lointains. L’ordre structurel du bâtiment se lit également de l’intérieur et permet de définir les différents espaces.

Le projet venant en extension de bâtiments existants, l’interface est gérée grâce à une paroi épaisse intégrant l’ensemble des rangements, passages de gaines et accès à l’usine, le tout dans un traitement unifié de panneaux savamment agencés.
Afin d’offrir la plus grande ouverture sur l’extérieur, sans obstacle visuel, les baies sont constituées de vitrages fixes, la fonction de ventilation étant assurée par des panneaux de bois ouvrants.

Le regard traverse alors et s’éloigne vers les paysages lointains… Là où se situe le commencement....


Programme
Restructuration d’un domaine agricole avec construction d’un bâtiment de bureaux et d’une aire de stationnement extérieure
Localisation
Liposthey, Landes
Année
2011
Client
Privé
Budget
350 000 euros TTC
Surface
276 m2 SHON / 4 330 M2 d’espaces extérieurs paysagés
Phase
Livré

Retour