Les Halles de la Cartoucherie

Réhabilitation et extension des halles 121 et 128 à la ZAC de la Cartoucherie Toulouse

UNE ARCHITECTURE EN MOUVEMENT
Ré-habiter les halles 121 et 128 de la Cartoucherie de Toulouse, c’est ré-habiter les dernières traces bâties d’une histoire marquante, qui a vu notamment émerger les premiers instants du travail des femmes, de ces «munitionnettes» qui, par centaines, œuvraient dans ces lieux pendant la première guerre mondiale. Les espaces gardent en mémoire le fourmillement de la vie qui les emplissait alors, et qui ne demande qu’à accueillir de nouveaux usages.

LA PROGRAMMATION : LA GRANDE RUE
Nous souhaitons conserver « l’effet cathédrale » des halles, cette vision de la plus grande dimension longitudinale du bâtiment en un coup d’œil lorsque l’on pénètre dans la grande halle. Le projet s’articulera donc autour d’« une grande rue » fédératrice, d’une nef grandiose dans laquelle on se rencontre, on échange. Le lien de connexion entre tous les programmes.

RELIER LES CHOSES
Cinq domaines, des centaines de personnes aux intérêts et activités multiples, seront rassemblés dans un même lieu, sous un même toit. Il faut dépasser la juxtaposition pour susciter la richesse de l’interaction et des transversalités. « La grande rue » est une histoire de rencontres.?« La grande rue » est le lieu du lien, du tissage, du maillage.

RÉPARER L’ENVELOPPE
Les halles seront réhabilitées de façon respectueuse afin de préserver leur essence et leur caractère. Les pignons nord sur place seront restaurés conformément à l’existant. La structure en béton sera laissée intacte, visible et non isolée. Les remplissages opaques en façade Est et Ouest peuvent être réalisés en bardage bois + isolation + ossature bois, de façon à pouvoir les préfabriquer et poser rapidement et être facilement réversibles. Les façades est et ouest seront grandement vitrées pour connecter l’équipement au quartier.

CONSTRUIRE DURABLE
L’évolution de notre société et la criticité des risques pesant sur notre environnement nous obligent à faire évoluer notre façon d’appréhender les bâtiments avec deux objectifs essentiels : pérennité des choses et pérennité des faits.?Pérennité des choses : le bâtiment doit s’inscrire dans un ample cycle de vie dans lequel les préoccupations environnementales liées à son exploitation n’effacent pas celles liées à sa construction et sa destruction.?Pérennité des faits : la performance environnementale exemplaire définie lors de la conception du bâtiment doit perdurer, voire s’améliorer dans le temps, conférant au projet une empreinte écologique minimisée.


http://halles-cartoucherie.fr/



Programme
Offre diversifiée en programmes; Gastronomie, Sports / Bien-Être, Culture / Evènements / Arts, Auberge de Jeunesse
Localisation
ZAC de la Cartoucherie à Toulouse, Halles 121 et 128
Client
SAS du Tiers-Lieux
Surface
13 000 m² SDP
Phase
APS
Cotraitants
Chloé BODART / construire (architecte mandataire)

Retour